Le plus large diamant d’Amérique du Nord s’expose au Musée National d’Histoire Naturelle du Smithsonian

Le plus large diamant d’Amérique du Nord s’expose au Musée National d’Histoire Naturelle du Smithsonian

Actualités Pierres Précieuses – Plein feux sur le plus large diamant de qualité gemme extrait en Amérique du Nord,  The Diavik  Foxfire qui s’exposera au Musée National d’Histoire Naturelle du Smithsonian à Washington, du 17 novembre 2016 au 17 février 2017.

 

Formé en deux billions d’années  et « considéré  comme l’un des grands trésors de la terre »  par le conservateur de la Collection Nationale des gemmes et minerais de l’Institution, The Diavik Foxfire s’exposera en tête d’affiche du  Smithsosian Museum pendant trois mois, dans la galerie Harry Winston, aux côtés du célèbre diamant Hope au bleu profond de 45.52 carats. Une place d’honneur, pour une pierre brute recensée comme le plus large diamant de qualité gemme d’Amérique du Nord.

 

Extrait dans le respect le plus élevé des normes écologiques prescrites au Canada le 2 août 2015, par le groupe Rio Tinto dans la mine Diavik située sur les territoires hostiles du Nord-Ouest du Canada, à approximativement 130 miles ( 200 Km) du Cercle Arctique, ce diamant brut qui doit son nom à la description faite  lors de sa découverte par les autochtones, qui l’on comparé à une aurore boréale ressemblant à « une brosse en queues de renards ondulantes », affiche le poids exact de 187,63 carats.

 

Et s’apprête à quitter New York – où il a été acheté aux enchères internationales en juin 2016 par la firme diamantifère Deepak Sheth de Amedana LLC /Excellent Facets Inc – pour Washington. La volonté du Smithsosian Muséum étant de permettre aux visiteurs d’admirer un diamant de ce poids hors-norme dans sa forme initiale.

 

Bien que celle-ci soit plus aplatie qu’à l’accoutumée, et que le prix d’achat n’ait pas été divulgué, les experts affirment que ce diamant brut pourrait donner naissance à une pierre précieuse de taille fantaisie avoisinant les 100 carats, estimée à plus d’une dizaine de millions de dollars US. Son exposition au Smithsonian attestant de sa rareté dans l’histoire du diamant, pour une mine située près du pôle qui ne produit habituellement que des diamants bruts ne dépassant pas 6 carats.

 

 

 

 

Caroline Bigeard-Duchatel

Caroline Bigeard
Caroline Bigeard
Éditrice de Bijoux et Consultante Haute Joaillerie; Jewels Editor and Jewelry Consultant
Articles récents
Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search

mes-createurs-joailliers_more-on-exclusivebijoux-comvhernier_orange-velvet-necklace-in-titanium-diamonds-and-with-spessartite-more-on-exclusivebijoux-com-4