Résultats des deux diamants stars chez Christie’s à Genève, le 14 novembre 2017 : causes et conséquences

Résultats des deux diamants stars chez Christie’s à Genève, le 14 novembre 2017 : causes et conséquences

Actualités bijoux- Quand on examine les résultats enregistrés lors de la Magnificent Jewels du 14 novembre de la Maison Christie’s à Genève, on découvre un prix record  pour le plus large  diamant colorless  –  parfaitement taillé et poli  en forme d’émeraude (triple Ex) ; d’un exceptionnellement blanc + (D color) ; sans aucune inclusion interne ( Clarity : Flawless ) ; et de la plus belle transparence optique (  chimiquement pur : type IIa ) d’après la certification du Gemological Institute of America. Comme on savoure le score enregistré par Le Grand Mazarin,  un diamant historique inclassable du fait de son  pedigree hors-norme intrinsèquement lié à l’Histoire de France. Plein feux

 

Théâtre d’ombre du mystère, les acquéreurs de ces deux pierres exceptionnelles ayant voulu garder l’anonymat,  l’Hôtel des Bergues transformé au premier étage en salle des ventes, a bel et bien vécu des moments intenses le 14 novembre 2017.  Là est apparu le diamant parfait de 163.41 carats, le plus large D Flawless jamais présenté aux enchères, appelé le « 4 de Fevereiro », né du diamant brut de 404.2 carats extrait de la Mine de Lulo en 2016, la veille de cette date marquant la fête de l’Indépendance en Angola, classé au rang du 27éme plus large diamant brut  découvert.

Analysé à Anvers mais ayant été taillé à New York, par une équipe de 10 diamantaires avant de rejoindre la Suisse au siège de la Maison de Grisogono dans un partenariat sans précèdent entre le joaillier hélvétique et le groupe diamantifère Nemesis International basé à Dubaï, on connait la suite. 50 dessins ont été peaufinés autour de cette gemme taillée et polie jusqu’à ce que Fawaz Gruosi CEO et directeur artistique de la Maison de Grisogono arrête son choix sur un collier asymétrique, composé d’un côté de 18 diamants de coupe émeraude (TW 48.64 carats) et  de l’autre de deux rangées de 66 émeraudes piriformes ( TW 120.42 carats) , avec ledit diamant de 163.41 carats en guise de pendentif  lui-même retenu dans un panier incrusté de 399 diamants ronds et par quatre griffes ornées de 4 diamants baguettes, le tout dans le plus grand respect du style de cette signature joaillière,  totalisant dans les ateliers, les  quelques 1700 heures de travail  de 8 joailliers, 5 sertisseurs et un graveur.

Aussi nul n’a pû être étonné que cette parure appelée « The Art Of De Grisogono I » ait atteint la somme  de  33.701.000 US dollars ( primes et commissions incluses ) alors que son estimation la plus haute était fixée à 25 Us$ Million,  pour établir un nouveau record de prix aux enchères pour un diamant colorless D Flawless. Comme on a pû enregistrer que 1% du produit de la vente serait reversé par la groupe Nemesis International à la Fondation Brilhante dans le pays extracteur, pour la construction d’une école et d’un centre de soins,  près de la mine Lulo afin d’améliorer les conditions de vie de la population locale.

Pourtant  la Magnificent Jewels de Christie’s  a enregistré dans la section  Diamant un autre résultat bien au-dessus de son estimation haute pour le « Grand Mazarin » ayant été légué au Roi Louis XIV par son Ministre Mazarin en 1661, avant d’orner la couronne de Louis XV et apparaitre sur une parure de l’Impératrice Eugénie, épouse de Napoléon III. Etant adjugé à Us$ 14,5 Million soit $764,683 par carat alors qu’il était estimé entre  Us$6 et Us$9 million,  le résultat  s’explique à l’évidence  du fait de son pedigree des plus prestigieux alors que le certificat du Gemological  Institute of America laisse entendre que la distribution de la couleur rose pâle est trop faible pour déterminer si elle est bien répartie, quand bien même la réflexion de la lumière  laisse plutôt apparaitre une couleur blanche avec de doux rayons jaunes  telle que le confirme de son côté  la FCRF ( Fancy Color Research Foundation ), tout en maintenant qu’il s’agit bien d’un diamant VS2, de type IIa,  provenant très certainement de la région de Golconde en Inde.

 

Caroline Bigeard-Duchatel

Caroline Bigeard
Caroline Bigeard
Éditrice de Bijoux et Consultante Haute Joaillerie; Jewels Editor and Jewelry Consultant
Articles récents
Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search

worldrecordauction- fancylightpinkdiamond- more on exclusivebijoux.comBJOP- Ecole de haute Joaillerie - more on exclusivebijoux.com